Archives Mensuelles: janvier 2014

Villa et boutique romaines d’Ihopus

Vendredi dernier, Ambre, Hugo et Eliott se sont lancés dans la fouille d’une vaste villa romaine. Le matériel qu’ils ont découvert leur a permis d’identifier les différentes pièces de cette riche maison vieille de deux millénaires : chambres, atrium, cuisines, espaces de stockage et… boutique donnant sur la rue !

Suivez leurs fouilles en photo :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après le chantier, les enfants ont nettoyé leurs découvertes, les ont photographiées et conditionnées. Ils ont ainsi mieux compris la démarche de l’archéologue.

L’école Michelet remonte le temps : la préhistoire

Mardi 7 janvier, l’association Bonne Pioche a été invitée dans la classe de CE2 de K. Abbou à l’école Michelet (Lyon 2) pour une journée entièrement consacrée à la découverte des multiples facettes de l’archéologie. La Préhistoire étant au programme des CE2, c’est sur cette longue période de notre histoire que la journée s’est recentrée.

Facebook bP big

À la découverte de… l’archéologue !

Dès leur arrivée dans la salle de classe, les 30 élèves de K. Abbou ont pu découvrir ce qu’étaient l’archéologie et le métier d’archéologue grâce à la présentation dynamique de Modwene. Une série de diapositives projetées sur un grand écran leur apprenait à bien distinguer les périodes scandant l’histoire de l’Homme et à reconnaître les monuments qu’on peut leur associer. Les élèves se sont ensuite lancés à la poursuite des différents chantiers sur lesquels un archéologue peut intervenir. Quant aux outils utilisés par l’archéologue, si pelle, truelle, pioche, seau ou bottes de sécurité ont rapidement été repérés, le théodolite, le tamis ou le fil à plomb ont donné plus de fil à retordre ! Enfin, les élèves ont pu découvrir les différents métiers de l’archéologue : du fouilleur au palynologue, en passant par l’archéo-anthropologue, l’archéozoologue ou le céramologue. À ce propos, nous souhaiterions décerner une truelle d’or à l’élève qui nous a donné sa définition du métier d’épigraphiste : son domaine d’étude ce ne sont pas les inscriptions mais les épis de blé (si, si, on vous l’assure !).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois armés de toutes ces connaissances, les élèves de CE2, répartis en trois groupes, ont pu s’attaquer aux trois chantiers que Bonne Pioche leur avait réservés : un atelier peinture rupestre, un atelier sur les premières écritures et un atelier fouille !

Dessine-moi un mammouth…

Grâce à Rémi et Anaïs, les élèves de la classe de K. Abbou ont transformé le gymnase (dûment bâché) de l’école Michelet en une grotte de Lascaux richement ornée de mammouths, rhinocéros à poils, chevaux et aurochs multicolores. Après une petite introduction sur l’art pariétal et les techniques employées par les hommes préhistoriques pour décorer leurs grottes, Anaïs et Rémi ont guidé les élèves, revêtus de tabliers faits mains, dans leur première expérience de peinture pariétale : mains négatives, mains positives, projections de peinture, utilisation de la cendre, etc. À l’aide de patrons d’animaux préhistoriques et des instruments de leur choix (pinceaux, brosses à dents, bouchons de liège voire leurs propres mains !), ils ont pu laisser libre cours à leur imagination pour recouvrir les grandes feuilles de papier-carton comme s’il s’agissait des parois d’une grotte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au pied de la lettre ou du pied à la lettre…

Dans un deuxième atelier, Bérénice et Élise ont emmené les élèves à la découverte des anciennes écritures. C’est en effet l’apparition de l’écriture qui signe la fin de la préhistoire.

Les pictogrammes nécessitant un soin tout particulier, c’est avec grande application que les élèves ont appris à écrire leur prénom en hiéroglyphes égyptiens dans des cartouches, comme de vrais pharaons. Et certains de regretter de s’appeler Alexandre plutôt qu’Emma, parce qu’un faucon, un lion et neuf lettres c’est long ! Tout de même, deux chouettes entre un bras et un faucon, ce n’est pas non plus si facile que cela à dessiner… Mais les élèves se sont parfaitement débrouillés ! À l’heure de dessiner le lion (lettre L), Bérénice et Élise ont d’ailleurs pu admirer le talent de certains artistes en herbe de la classe. Il est tout de même de notre devoir de saluer le lion de notre photographe-animateur de la journée, Fabien : bravo !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après les pictogrammes, les lettres ! L’atelier écriture a permis aux élèves de découvrir ensuite un des plus anciens alphabets : le grec. Et c’est avec les prénoms à la mode romaine que cet atelier s’est terminé !

30 cm dans la terre…

Le dernier atelier était consacré à la mise en pratique des techniques de fouille. Après avoir vu quels étaient les outils de l’archéologue, les élèves de la classe de CE2 de l’école Michelet ont pu s’armer de cuillères à soupe (des truelles non coupantes) et de gobelets en plastique (des seaux moins lourds) pour fouiller dans le bac empli de sable une tombe datant de la période protohistorique, cette période coincée entre la fin de la Préhistoire et l’Histoire, toujours oubliée des programmes scolaires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La technique a vite a été assimilée sous les indications d’Ariane et Modwene et c’est avec joie et fascination que les élèves ont découvert, petit à petit, la tombe de l’âge du Fer et ses précieux objets (parures vestimentaires, bracelets en verre, gobelet, écuelle avec des offrandes animales, poignard sacrificiel, etc.).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ils sont ensuite passés à l’étape de l’interprétation archéologique : de quelle époque pourrait dater cette tombe ? Quels sont les indices chronologiques ? Qui pourrait bien avoir été enterré ici ? Est-ce un homme ou une femme ? Pour répondre à cette dernière question, les élèves ont pu constater que le mobilier archéologique seul ne suffisait pas et Modwene leur a montré comment, à partir du coxal d’un individu adulte, on pouvait différencier un homme d’une femme. Et nos élèves de CE2 ont tous trouvé la bonne réponse : c’était une tombe de femme, une princesse gauloise !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La journée à l’école Michelet s’est finie par une remise de diplômes à tous les élèves de la classe de CE2 : bravo les archéologues en herbe !

Logo BP

Retrouvez-nous sur facebook et twitter !

Du pictogramme à la lettre, les enfants de l’IHOP écrivent dans tous les sens

Vendredi 10 janvier, pour la première séance de l’année à l’IHOP, nous avons accueilli Luna (6 ans), Dan (18 ans) et Laury (16 ans) pour une séance de découverte des alphabets « anciens », notamment les hiéroglyphes (Dan était particulièrement appliqué !). Les enfants ont commencé par écrire leur prénom dans un cartouche, comme les vrais pharaons, puis ont testé la « gravure sur carton » (méthode non attestée par l’archéologie, mais c’est sûrement en raison de la fragilité du support…) en alphabet grec. Luna a même fait un « badge » avec son prénom en grec dessus, si si !

Histoire de faire un tour un peu plus vaste des écritures, les enfants (et les animateurs de Bonne Pioche) se sont aussi essayés à l’ougaritique et à l’akkadien.