Quand l’archéozoologie s’invite à l’IHOP

Armés de crânes, mandibules, métapodes et autres humérus d’animaux, Jwana et Pierre, deux archéozoologues professionnels, ont fait découvrir une discipline bien particulière de l’archéologie à Emma, Zoé et la maman de cette dernière. Ils ont commencé par leur montrer comment l’archéologue pouvait reconnaître une espèce, parmi les 4100 espèces de mammifères référencés, notamment grâce aux dents et donc au régime alimentaire de l’animal (herbivore, carnivore, omnivore). Emma et Zoé ont pu comparer trois crânes et reconnaître un chien, un mouton et un porc. Elles sont ensuite parvenues à associer à chacun de ces crânes la mandibule correspondante. Jwana leur a ensuite expliqué comment l’archéozoologue pouvait attribuer un âge à l’animal, une donnée importante pour savoir si les sociétés anciennes élevaient des animaux pour consommer leur viande ou plutôt pour produire du lait.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Emma et Zoé ont pu finir leur initiation à l’archéozoologie en testant les connaissances acquises grâce à un jeu coloré les invitant à replacer, sur une silhouette dessinée d’animal (cheval, lapin, ours, chien, etc.), les différentes parties du squelette. Et c’est l’ours qui a été, loin devant les autres animaux, l’animal préféré de nos deux archéozoologues en herbe !

Publié le 14 avril 2014, dans Des archéologues à l’hôpital pour enfants !, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s