Le chantier de fouille dont tu es le R.O. (Responsable d’Opération) !

À l’occasion des JNA 2015, Bonne Pioche était au musée gallo-romain de Lyon pour un jeu grandeur nature : « Le chantier de fouille dont tu es le R.O. (Responsable d’Opération) » !

Bonne Pioche a fait un saut en arrière dans le temps pour ramener enfants et parents en 1975, année de l’inauguration du musée gallo-romain de Lyon. Munis du plan d’un site-mystère partiellement fouillé, il fallait arpenter le musée pour aller à la rencontre des différents spécialistes du monde de l’archéologie afin de récolter des indices scientifiques permettant de caractériser les différents secteurs fouillés du plan.

En se mettant dans la peau d’un R.O., un Responsable d’Opération, les enfants se sont initiés au travail d’équipe qui caractérise un chantier de fouille. Chaque secteur du plan mystère avait été étudié par un spécialiste et l’ensemble des informations récoltées auprès de ces scientifiques a permis aux enfants de découvrir qu’ils avaient sous les yeux le plan d’une villa gallo-romaine de la campagne lyonnaise datée de la seconde moitié du Ier siècle après J.-C.

Dans la pars urbana de la villa, le céramologue avait étudié les tessons de la cuisine, l’anthropologue spécialiste des cultes et des religions s’était concentré sur les objets provenant du laraire et l’architecte avait reconstruit les thermes et montré aux enfants comment les nouvelles technologies permettaient, aujourd’hui, d’obtenir des reconstitutions en trois dimensions très vivantes.

Plus à l’écart de la zone d’habitation, l’anthropologue funéraire – ou archéothanatologue – avait étudié un petit cimetière familial et permis aux enfants de découvrir comment les os humains pouvaient « parler » aux scientifiques.

Enfin, dans la pars rustica, le carpologue, spécialiste des graines et des fruits, avait mis en évidence l’existence d’un vignoble et d’un grenier à céréales tandis que l’archéozoologue, spécialiste des os d’animaux, avait identifié l’emplacement de l’étable et montré aux enfants quelle était la faune domestique consommée par les habitants de la villa.

Cette animation géante au musée gallo-romain aura donc été l’occasion pour Bonne Pioche d’initier de manière ludique et scientifique les enfants au monde de l’archéologie : merci aux petits Responsables d’Opérations en herbe, à leurs parents et au musée gallo-romain pour son accueil, et tout particulièrement à Myriam qui endossait pour l’occasion le rôle de la conservatrice du musée !

Publié le 11 juillet 2015, dans Journées Nationales de l’Archéologie, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s