Archives de Catégorie: Journées Nationales de l’Archéologie

Courses de char et gladiateurs : JNA consacrées au sport au musée gallo-romain

À l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie en juin dernier, une équipe Bonne Pioche s’est déplacée sur les îles de Lérins près de Cannes. Une deuxième équipe est restée à Lyon pour s’implanter au Musée Gallo-Romain de Fourvière avec une panoplie d’ateliers sur le thème du sport dans l’antiquité (année olympique oblige !) conçus spécialement pour l’occasion.

Renforcée par de nouveaux Bons Piocheurs, cette équipe lyonnaise a donc présenté quatre ateliers du vendredi 17 au dimanche 19 juin tout au long du parcours des visiteurs dans le musée. Le premier atelier consistait en une introduction aux sports et aux loisirs dans l’Antiquité : les participants devaient replacer les activités dans l’édifice correspondant. Ainsi les gladiateurs évoluaient dans l’amphithéâtre, la lutte gréco-romaine avait lieu dans la palestre, les spectacles dans les théâtres, les courses de char dans le cirque…

20160619_170727

Le deuxième atelier rencontré par les visiteurs proposait un focus sur la gladiature. Les visiteurs pouvaient choisir un type de gladiateur à reconstituer sur un panneau aimanté. Les plus téméraires pouvaient également se défier au jeu de cartes ou les différents types de gladiateurs s’affrontent ! L’atelier suivant était quant à lui situé au niveau de la mosaïque du cirque. Des tables supportant différents panneaux lumineux ont servi à mettre en lumière les différentes scènes de la mosaïque afin de comprendre les étapes et l’organisation d’une course de char antique.

20160619_160948

Enfin, un dernier atelier proposait aux participant de replacer l’origine chronologique ou géographique de sports apparu au cours de l’histoire sur une carte du monde bordée d’une frise chronologique.

Bonne Pioche remercie son équipe et notamment ses nouvelles recrues : Anna, Anaïs, Clément, J-S, Quentin et Mélanie (!), ainsi que l’équipe de médiation du musée Gallo-Romain.

Découverte de la Grèce antique au musée de l’île Sainte Marguerite (Cannes)

Pour les journées de l’archéologie 2016, une partie de l’équipe de l’association Bonne Pioche s’est rendue au musée archéologique de l’île Sainte Marguerite (Cannes). Après l’Irlande il y a quelques mois, c’était donc le deuxième voyage d’Ostura (le squelette de l’association) sur une île ! Mais plutôt que l’avion, elle a cette fois-ci favorisé le bateau !

SAMSUNG CSC

Malgré des contraintes inédites pour Bonne Pioche, deux ateliers ont été mis en place en plus de ceux proposés par le musée : la fouille d’une tombe grecque et un atelier épigraphie. Les enfants ont également bien sûr pu découvrir les chantiers en Playmobil. Après le chantier subaquatique l’an passé, une nouvelle maquette est venue s’ajouter : le laboratoire !

Deux classes sont venues à notre rencontre le vendredi (Ce2 et 5ème), et une soixantaine d’autres enfants se sont pris au jeu au cours du week-end, parfois avec leurs parents. Pendant ce temps les adultes pouvaient faire de la prospection pédestre dans le fort. Élise, Modwene et Fabien remercient chaleureusement toute l’équipe du musée pour ce beau séjour archéologique !

SAMSUNG CSC

Necropolis : à la découverte d’une cité grecque

Pour les Journées de l’Archéologie 2015, l’équipe de Bonne Pioche était à Lyon (au musée gallo-romain), mais aussi à Saint-Germain-en-Laye. Cette année les visiteurs du Musée d’Archéologie Nationale se sont plongés dans la Grèce antique, avec un atelier fouille, un atelier épigraphie et un atelier diorama !

Enfants et adultes ont découvert les nombreux métiers de l’archéologie, avec la maquette du chantier de fouilles préventives et la maquette d’un chantier subaquatique ! Accompagnés d’un archéologue ou de fiches explicatives, les visiteurs pouvaient ainsi découvrir l’archéologie en famille ! Si vous souhaitez voir les maquettes et que vous êtes dans le sud, rendez-vous au musée d’Antibes jusqu’à septembre !

Les enfants se sont succédé autour de la tombe de Nossis, qu’ils ont fouillée et analysée de A à Z ! Grâce aux explications des anthropologues ils ont pu comparer les données apportées par l’étude du mobilier à celles apportées par la biologie, et cela réserve parfois des surprises !

Afin d’en savoir plus sur cette jeune grecque, tout le monde passait ensuite à l’atelier épigraphie ! Après quelques rappels sur l’écriture, les enfants et leurs parents devaient décoder le texte gravé dans la pierre découverte sur la tombe…

Toute l’équipe de Bonne Pioche remercie le Musée et tous les partenaires qui ont contribué à cette édition ! Merci également aux artisans qui nous ont aidés à reconstituer la tombe et à fabriquer le mobilier ! Pour découvrir leur travail et la restitution 3D réalisée en photogrammétrie, regardez la vidéo ci-dessous :

Le chantier de fouille dont tu es le R.O. (Responsable d’Opération) !

À l’occasion des JNA 2015, Bonne Pioche était au musée gallo-romain de Lyon pour un jeu grandeur nature : « Le chantier de fouille dont tu es le R.O. (Responsable d’Opération) » !

Bonne Pioche a fait un saut en arrière dans le temps pour ramener enfants et parents en 1975, année de l’inauguration du musée gallo-romain de Lyon. Munis du plan d’un site-mystère partiellement fouillé, il fallait arpenter le musée pour aller à la rencontre des différents spécialistes du monde de l’archéologie afin de récolter des indices scientifiques permettant de caractériser les différents secteurs fouillés du plan.

En se mettant dans la peau d’un R.O., un Responsable d’Opération, les enfants se sont initiés au travail d’équipe qui caractérise un chantier de fouille. Chaque secteur du plan mystère avait été étudié par un spécialiste et l’ensemble des informations récoltées auprès de ces scientifiques a permis aux enfants de découvrir qu’ils avaient sous les yeux le plan d’une villa gallo-romaine de la campagne lyonnaise datée de la seconde moitié du Ier siècle après J.-C.

Dans la pars urbana de la villa, le céramologue avait étudié les tessons de la cuisine, l’anthropologue spécialiste des cultes et des religions s’était concentré sur les objets provenant du laraire et l’architecte avait reconstruit les thermes et montré aux enfants comment les nouvelles technologies permettaient, aujourd’hui, d’obtenir des reconstitutions en trois dimensions très vivantes.

Plus à l’écart de la zone d’habitation, l’anthropologue funéraire – ou archéothanatologue – avait étudié un petit cimetière familial et permis aux enfants de découvrir comment les os humains pouvaient « parler » aux scientifiques.

Enfin, dans la pars rustica, le carpologue, spécialiste des graines et des fruits, avait mis en évidence l’existence d’un vignoble et d’un grenier à céréales tandis que l’archéozoologue, spécialiste des os d’animaux, avait identifié l’emplacement de l’étable et montré aux enfants quelle était la faune domestique consommée par les habitants de la villa.

Cette animation géante au musée gallo-romain aura donc été l’occasion pour Bonne Pioche d’initier de manière ludique et scientifique les enfants au monde de l’archéologie : merci aux petits Responsables d’Opérations en herbe, à leurs parents et au musée gallo-romain pour son accueil, et tout particulièrement à Myriam qui endossait pour l’occasion le rôle de la conservatrice du musée !

Journées nationales de l’archéologie à Saint-Germain-en-Laye

À l’occasion des Journées nationales de l’archéologie, retrouvez l’équipe de Bonne Pioche et trois nouveaux ateliers (voir le site officiel :  journees-archeologie.fr) au Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye pendant tout le week-end.

Les #JNA14 c’est terminé ! Toute l’équipe de Bonne Pioche remercie le personnel du Musée pour son accueil et son enthousiasme, revenez bientôt pour découvrir plus de photos de l’événement et un résumé des activités proposées.