Archives de Catégorie: Journées Nationales de l’Archéologie

Journées de l’archéologie 2018 : bilan des activités proposées par Bonne Pioche à Lugdnunum

Cette année encore Bonne Pioche a participé aux Journées Nationales d’Archéologie au sein du village archéologique du musée Gallo-Romain de Lyon, Lugdnunum ! Les 15, 16 et 17 juin, les participants étaient installés au sein des collections, tout au long du parcours muséal. Ainsi, en lien avec le matériel exposé, les intervenants proposaient des initiations à différents métiers et méthodes de l’archéologie. L’équipe de Bonne Pioche a partagé cet évènement avec les participants habituels (tels que l’INRAP, le Service Archéologique de la Ville de Lyon, les laboratoires de CIHAM, la Maison de l’Orient et de la Méditerranée), mais aussi avec l’association StudArchéo et l’illustratrice en archéologie Céline Piret, qui ont rejoint cette aventure pour la première fois cette année.

A l’entrée du parcours, notre association tenaient deux ateliers de bienvenue : l’atelier sur l’anthropologie et celui sur les latrines romaines. Entre les deux, le sarcophage de Bacchus (élément phare des collections du musée), rappelle l’archéologie funéraire, domaine privilégié des études de l’anthropologue. Le laboratoire Playmobil et les fiches explicatives de l’atelier anthropologie, offraient une entrée en matière sur l’étape de post-fouille d’un chantier archéologique. Ensuite, les petits comme les grands pouvaient se mettre dans la peau de l’archéologue et interpréter des objets retrouvés lors d’une fouille. Avec un peu d’imagination, les visiteurs se trouvaient dans un laboratoire quitté par l’archéologue en toute urgence, en laissant les objets retrouvés dans une tombe, les plans et les outils de travail. Enfin, quand toutes les fiches post-fouilles étaient remplies (non sans l’aide de notre ami-squelette Martin 😉), les animateurs proposaient une explication de l’iconographie du sarcophage.

En face du laboratoire post-fouille et à l’entrée des (véritables) toilettes, les bons piocheurs proposaient aux visiteurs de tester leurs connaissances sur les latrines romaines. Il fallait aller piocher des questions « Vrai ou faux » dans les trous de latrines (une reconstitution taille réelle non testée !). Pour les plus délicats, une fiche explicative et les animateurs racontaient l’histoire des toilettes des Hommes de l’Antiquité et leurs habitudes (vous croyez toujours que les Romains utilisaient des toilettes sèches ?).

Un étage plus bas, deux autres ateliers Bonne Pioche accueillaient les visiteurs. Le jeu de société de l’archéologue était proposé aux petits fouilleurs pour leur expliquer les méthodes basiques d’archéologie. Le jeu de plateau proposait la reconstitution d’un site de fouille réel, avec une stratigraphie bien visible et de petits trésors placés sous les cubes en bois, que les enfants devaient reconnaître et interpréter (voilà de quoi donner envie de découvrir les couches anciennes du jardin de la maison) ! Avec les cartes explicatives associées à chaque type d’objet, les enfants arrivaient à deviner la fonction des lieux où les objets étaient situés.

Le dernier atelier proposait de découvrir la complexité du costume romain et ses significations. Plusieurs types de costumes étaient présentés sur un stand, accompagnés de reconstitutions et des pages de Vogus (le magazine des Playmobil romains à la mode), ainsi que de bijoux et d’accessoires (et n’oublions pas les sous-vêtements des Romains et des Romaines) ! Pour terminer, petits et grands pouvaient jouer au citoyen romain en revêtant des toges en taille réelle (16m!).

En rencontrant environ 3400 visiteurs sur les trois jours (scolaires le vendredi et visiteurs libres le week-end), toute l’équipe a pu partager sa passion pour l’archéologie ! L’association Bonne Pioche remercie ses bénévoles, particulièrement efficaces, ainsi que le musée pour cette occasion de participer une nouvelle fois aux Journées de l’Archéologie, mais aussi pour l’organisation et l’accueil, notamment de l’équipe de médiation !

Publicités

Journées de l’archéologie 2017 – Orange & Lyon

Le week-end des 17 et 18 juin, une partie de l’équipe Bonne Pioche a pris la route, direction Orange, pour les Journées nationales de l’archéologie ! Pour l’édition de cette année, l’association a en effet pris ses quartiers au musée d’art et d’histoire, situé juste en face du célèbre théâtre antique. Trois ateliers ont été proposés aux apprentis archéologues tout au long de ces deux journées. Au programme : fouille d’une tombe gallo-romaine, anthropologie funéraire et épigraphie latine.

Bien abrités sous une tente, une soixante d’enfants ont ainsi pu découvrir les techniques de l’archéologie ainsi que les pratiques funéraires des Gallo-Romains en interprétant le mobilier trouvé dans la tombe (céramique, bijoux, etc). L’atelier d’anthropologie funéraire proposait ensuite d’en apprendre encore davantage sur le squelette humain et sur les informations que l’on peut recueillir à partir de l’étude des os d’un défunt. Enfin, petits et grands se sont essayés à déchiffrer deux inscriptions latines exposées dans la salle du Portique du musée, qui nous informent d’actes d’évergétisme de deux Romains installés dans la colonie orangeoise, un édile et un soldat.

Un grand merci à Anne-Laure et au musée pour l’organisation et l’accueil !

Comme à son habitude, Bonne Pioche était aussi présente pour cet évènement à Lyon, au musée Gallo-romain de Fourvière (Lyon). Le musée  avait mis en place un village de l’archéologie regroupant les différents professionnel acteurs de l’archéologie à Lyon, parmi lesquels les Services Régionaux de l’Archéologie,  l’Institut National des Recherches Archéologiques Préventives, le Service Archéologique de la Ville de Lyon et différents laboratoires (Archéorient, CIHAM, HISOMA…).

Service communication @ médiation scientifique de la MOM

Le village s’organisait selon quatre espaces, Avant la Fouille, La Fouille, Le Laboratoire et La valorisation. Bonne Pioche présentait ses deux dioramas Playmobil®, le chantier de fouille et le laboratoire, dont chaque personnage renvoyait à un stand grâce à des photos des jouets dissimulées dans chacun des ateliers, permettant aux visiteurs de découvrir l’ensemble des métiers de l’archéologie.

Nous présentions également pour la première fois l’atelier Histoires sur Pierre, en collaboration avec le laboratoire HISOMA, sur l’épigraphie, cette science qui étudie les textes anciens gravés sur des supports durables. Les enfants (et les parents !) se sont ainsi beaucoup amusés à tapoter les stèles en grec et en latin, sur lesquelles avaient préalablement été placées des feuilles de papier mouillé afin de réaliser des estampages en relief des inscriptions.

Service communication @ médiation scientifique de la MOM

Plus de 2500 visiteurs se sont ainsi succédé sur les trois jours, le vendredi pour les scolaires, le samedi et le dimanche pour le grand public, faisant de cette édition un véritable succès. Merci au musée pour l’organisation et pour l’accueil !

À l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

Courses de char et gladiateurs : JNA consacrées au sport au musée gallo-romain

À l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie en juin dernier, une équipe Bonne Pioche s’est déplacée sur les îles de Lérins près de Cannes. Une deuxième équipe est restée à Lyon pour s’implanter au Musée Gallo-Romain de Fourvière avec une panoplie d’ateliers sur le thème du sport dans l’antiquité (année olympique oblige !) conçus spécialement pour l’occasion.

Renforcée par de nouveaux Bons Piocheurs, cette équipe lyonnaise a donc présenté quatre ateliers du vendredi 17 au dimanche 19 juin tout au long du parcours des visiteurs dans le musée. Le premier atelier consistait en une introduction aux sports et aux loisirs dans l’Antiquité : les participants devaient replacer les activités dans l’édifice correspondant. Ainsi les gladiateurs évoluaient dans l’amphithéâtre, la lutte gréco-romaine avait lieu dans la palestre, les spectacles dans les théâtres, les courses de char dans le cirque…

20160619_170727

Le deuxième atelier rencontré par les visiteurs proposait un focus sur la gladiature. Les visiteurs pouvaient choisir un type de gladiateur à reconstituer sur un panneau aimanté. Les plus téméraires pouvaient également se défier au jeu de cartes ou les différents types de gladiateurs s’affrontent ! L’atelier suivant était quant à lui situé au niveau de la mosaïque du cirque. Des tables supportant différents panneaux lumineux ont servi à mettre en lumière les différentes scènes de la mosaïque afin de comprendre les étapes et l’organisation d’une course de char antique.

20160619_160948

Enfin, un dernier atelier proposait aux participant de replacer l’origine chronologique ou géographique de sports apparu au cours de l’histoire sur une carte du monde bordée d’une frise chronologique.

Bonne Pioche remercie son équipe et notamment ses nouvelles recrues : Anna, Anaïs, Clément, J-S, Quentin et Mélanie (!), ainsi que l’équipe de médiation du musée Gallo-Romain.

Découverte de la Grèce antique au musée de l’île Sainte Marguerite (Cannes)

Pour les journées de l’archéologie 2016, une partie de l’équipe de l’association Bonne Pioche s’est rendue au musée archéologique de l’île Sainte Marguerite (Cannes). Après l’Irlande il y a quelques mois, c’était donc le deuxième voyage d’Ostura (le squelette de l’association) sur une île ! Mais plutôt que l’avion, elle a cette fois-ci favorisé le bateau !

SAMSUNG CSC

Malgré des contraintes inédites pour Bonne Pioche, deux ateliers ont été mis en place en plus de ceux proposés par le musée : la fouille d’une tombe grecque et un atelier épigraphie. Les enfants ont également bien sûr pu découvrir les chantiers en Playmobil. Après le chantier subaquatique l’an passé, une nouvelle maquette est venue s’ajouter : le laboratoire !

Deux classes sont venues à notre rencontre le vendredi (Ce2 et 5ème), et une soixantaine d’autres enfants se sont pris au jeu au cours du week-end, parfois avec leurs parents. Pendant ce temps les adultes pouvaient faire de la prospection pédestre dans le fort. Élise, Modwene et Fabien remercient chaleureusement toute l’équipe du musée pour ce beau séjour archéologique !

SAMSUNG CSC

Necropolis : à la découverte d’une cité grecque

Pour les Journées de l’Archéologie 2015, l’équipe de Bonne Pioche était à Lyon (au musée gallo-romain), mais aussi à Saint-Germain-en-Laye. Cette année les visiteurs du Musée d’Archéologie Nationale se sont plongés dans la Grèce antique, avec un atelier fouille, un atelier épigraphie et un atelier diorama !

Enfants et adultes ont découvert les nombreux métiers de l’archéologie, avec la maquette du chantier de fouilles préventives et la maquette d’un chantier subaquatique ! Accompagnés d’un archéologue ou de fiches explicatives, les visiteurs pouvaient ainsi découvrir l’archéologie en famille ! Si vous souhaitez voir les maquettes et que vous êtes dans le sud, rendez-vous au musée d’Antibes jusqu’à septembre !

Les enfants se sont succédé autour de la tombe de Nossis, qu’ils ont fouillée et analysée de A à Z ! Grâce aux explications des anthropologues ils ont pu comparer les données apportées par l’étude du mobilier à celles apportées par la biologie, et cela réserve parfois des surprises !

Afin d’en savoir plus sur cette jeune grecque, tout le monde passait ensuite à l’atelier épigraphie ! Après quelques rappels sur l’écriture, les enfants et leurs parents devaient décoder le texte gravé dans la pierre découverte sur la tombe…

Toute l’équipe de Bonne Pioche remercie le Musée et tous les partenaires qui ont contribué à cette édition ! Merci également aux artisans qui nous ont aidés à reconstituer la tombe et à fabriquer le mobilier ! Pour découvrir leur travail et la restitution 3D réalisée en photogrammétrie, regardez la vidéo ci-dessous :