Archives du blog

Journées nationales de l’archéologie 2015

Pour l’édition 2015 des Journées Nationales de l’Archéologie, Bonne Pioche se plie en deux : vous pourrez retrouver nos équipes au musée gallo-romain de Lyon, sur les pentes de Fourvière, et au Musée d’Archéologie Nationale à Saint-Germain-en-Laye !

À Saint-Germain-en-Laye, trois ateliers autour de la Grèce vous attendent (voir la fiche sur le site officiel) :

  • Atelier archéologie : le diorama Playmobil ®
    Accompagnés d’un membre de l’équipe, les visiteurs doivent identifier, grâce aux outils utilisés par les figurines et à leur position, les différents métiers présents sur un chantier de fouilles : le céramologue, l’anthropologue, le fouilleur, le sédimentologue… Et cette année, une nouvelle maquette accompagne celle du chantier « terrestre », un chantier subaquatique a également été reconstitué et sera exposé pour la première fois !
  • Atelier fouille :
    Cette année les visiteurs du Musée d’Archéologie Nationale découvriront une tombe grecque du IVème siècle avant J.-C. située en Grande Grèce (en Italie du sud). Ils devront faire parler les os, les vases et autres objets dégagés afin d’en savoir plus sur la cité grecque de Locres et ses occupants. Pour cela, ils devront faire appel aux différentes facettes de l’archéologie funéraire et devenir anthropologues, céramologues ou encore archéo-zoologues !
  • Atelier épigraphie :
    Une stèle funéraire a été découverte dans la nécropole à proximité du site des fouilles : correspond-t-elle à la tombe fouillée par les enfants ? Ces derniers vont devoir mener l’enquête et devenir cette fois des… épigraphistes ! La forme du monument funéraire et l’inscription qu’il porte permettront aux enfants de dégager des informations et de les confronter aux données archéologiques.

À Lyon c’est un grand jeu de piste qui vous attend (voir la fiche sur le site officiel) :

  • Le chantier dont vous êtes le R.O. (responsable d’opération) :
    Le musée gallo-romain de Fourvière et l’association Bonne Pioche vous proposent cette année de vous mettre dans la peau d’un véritable responsable d’opération archéologique en participant à un jeu grandeur nature dans le musée. Un plan mystérieux et un livret vous seront distribués à l’entrée et vous remonterez le temps, puisque c’est en 1975 que l’on vous emmènera, année de l’inauguration du musée.
    L’objectif ? « Déchiffrer » le plan d’une fouille réalisée en 1975 et récolter des « indices » en interrogeant les différents spécialistes présents dans les salles du musée pour essayer de comprendre ce que vous avez sous les yeux. Chacun de ces spécialistes de l’archéologie vous délivrera des informations scientifiques concernant un des secteurs fouillés du plan, ce qui vous permettra de remplir le livret et de résoudre ainsi l’énigme du site mystère ! Le jeu dure environ une heure.

La Maison de l’Orient vous propose également des activités lors des JNA (exposition, sortie, etc.), consultez le site pour plus d’informations :

Publicités

D’une école à l’autre, archéologie contemporaine à Saint Priest

Tout a commencé lorsque les archéologues de Bonne Pioche ont reçu une demande bien particulière de la part des élèves de la classe de CE2 de Caroline Lohier de l’école Joseph Brenier à Saint Priest. Cette lettre nous demandait notre aide pour réaliser une fouille archéologique dans la cour même de l’école, dans le cadre d’un projet s’intitulant « D’une école à l’autre ». Des objets de l’ancienne école avaient en effet été enterrés voilà déjà deux ans, et le temps était venu de les redécouvrir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre équipe, avec l’aide du Service Archéologique de la ville de Lyon, a répondu à leur demande d’aide et d’outils et le 17 mars, le grand chantier a pu commencer après la venue d’une pelleteuse pour ouvrir une grande fosse. Les archéologues de Bonne Pioche, aidés par les membres des Robins des villes, ont ainsi appris aux enfants comment fouiller en suivant un protocole bien précis ; les fouilles se sont ensuite déroulées sur trois séances, car malgré l’enthousiasme sans faille des enfants, les objets étaient enfouis très profondément dans la terre !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’implication de la classe ne s’est pas arrêtée là : une fois les objets hors de terre, il a bien fallu les nettoyer, puis les marquer et les dessiner soigneusement. Les enfants ont ainsi découvert que le métier de l’archéologue ne consistait pas seulement à « faire des trous », mais que la post-fouille était également d’une grande importance pour une bonne compréhension du site. C’est pourquoi une quatrième séance est prévue afin de terminer le nettoyage et le dessin des objets, de les photographier et de rédiger un rapport de fouille afin de décrire notre action et de proposer des hypothèses sur la fonction des objets retrouvés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous somme heureux d’avoir été impliqués dans cette aventure, et peut-être d’avoir ainsi contribué à la naissance de vocations d’archéologues ou de dessinateurs parmi les enfants !

Mise à jour : les enfants ont mis en place une exposition pour montrer leurs découvertes ! Rendez-vous dans le gymnase de l’école !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photographies de l’exposition : David Desaleux