Archives du blog

Découverte de la Grèce antique au musée de l’île Sainte Marguerite (Cannes)

Pour les journées de l’archéologie 2016, une partie de l’équipe de l’association Bonne Pioche s’est rendue au musée archéologique de l’île Sainte Marguerite (Cannes). Après l’Irlande il y a quelques mois, c’était donc le deuxième voyage d’Ostura (le squelette de l’association) sur une île ! Mais plutôt que l’avion, elle a cette fois-ci favorisé le bateau !

SAMSUNG CSC

Malgré des contraintes inédites pour Bonne Pioche, deux ateliers ont été mis en place en plus de ceux proposés par le musée : la fouille d’une tombe grecque et un atelier épigraphie. Les enfants ont également bien sûr pu découvrir les chantiers en Playmobil. Après le chantier subaquatique l’an passé, une nouvelle maquette est venue s’ajouter : le laboratoire !

Deux classes sont venues à notre rencontre le vendredi (Ce2 et 5ème), et une soixantaine d’autres enfants se sont pris au jeu au cours du week-end, parfois avec leurs parents. Pendant ce temps les adultes pouvaient faire de la prospection pédestre dans le fort. Élise, Modwene et Fabien remercient chaleureusement toute l’équipe du musée pour ce beau séjour archéologique !

SAMSUNG CSC

Un jeudi après-midi « Archéologie » au collège Gabriel Rosset dans le 7ème arrondissement de Lyon

Bonne Pioche a embarqué jeudi 9 juin quelques-uns de ses ateliers non loin de son quartier général, pour proposer à une classe d’élèves de 6ème du collège Gabriel Rosset (Lyon 7) de partir à la découverte de l’archéologie.

!cid_imageEB72CCF0-7A61-4604-9468-B72549107264

Après une présentation générale de l’archéologie et du métier d’archéologue, Anna a fait tomber quelques idées reçues. Les élèves ont ainsi pu comprendre que l’archéologie était une discipline scientifique à part entière, constituée d’un large panel de spécialistes dont la mise en commun des travaux permettait d’appréhender les sociétés du passé dans leur globalité. Lire la suite

Bonne Pioche au collège Pierre Valdo

Mardi 2 février, les vaillantes piocheuses Modwene, Anna, Ariane, Carla, Cécile, Émeline et Élise se sont rendues au collège Pierre Valdo à Vaux-en-Velin pour faire découvrir l’archéologie aux élèves du professeur de latin Nicolas Genis. L’après-midi a débuté avec une dizaine d’élèves de quatrième par un atelier de deux heures consacré à la fouille d’une tombe grecque de Locres, en Grande Grèce, datant du IVe siècle. Une fois l’analyse du squelette du défunt et du matériel découvert dans la tombe effectuée, les élèves ont joué le rôle d’un épigraphiste, à travers le déchiffrage de l’inscription funéraire trouvée sur la stèle correspondant à cette tombe. Les élèves ont ainsi traduit l’épigramme funéraire de Nossis, prêtresse de Déméter, et fait le lien avec le squelette d’une femme trouvé lors de la fouille.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite, 36 élèves de 5e, latinistes ou non, ont pris part à un atelier sur l’écriture rappelant l’histoire des écritures et des alphabets, au cours duquel ils ont écrit leur prénom en hiéroglyphes, puis en grec. L’atelier s’est conclu par le défi de transcrire le plus vite possible l’inscription funéraire de Dexiléos, que les élèves ont relevé haut la main !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, la journée s’est terminée avec les 3e, par un tout nouvel atelier crée par Bonne Pioche, l’atelier tessons. Ariane a tout d’abord présenté la céramique, ses caractéristiques, ses utilisations, ainsi que son intérêt archéologique, avant de proposer aux élèves répartis en 5 groupes correspondant aux 5 secteurs d’un chantier de fouille gallo-romain d’analyser un lot de tessons en provenance d’un de ses secteurs, de tenter des recollements et de remplir des fiches céramique pour caractériser leurs tessons. Pour chaque groupe, un chef de secteur a été désigné et devait rendre compte à la fin de l’atelier du type de céramique présent dans le lot (céramique de transport ou de stockage, de cuisine, ou de table). M. Genis est revenu en cours le lendemain sur ce qui n’avait pas pu être terminé la veille.

Pour une première intervention dans un collège, Bonne Pioche est ravie de cette après-midi !

Caluire la grecque

Vendredi 5 juin Bonne Pioche intervenait pour la première fois dans un collège, en classe de 6ème. Ce sont des élèves du collège Charles Sénard de Caluire qui nous ont accueillis pour une journée consacrée à la Grèce ! Les ateliers prévus pour les Journées Nationales de l’Archéologie qui auront lieu cette semaine ont été aménagés et mis en place pour la première fois !

Afin de réserver la surprise pour les enfants ce week-end, cet article est volontairement court et peu illustré ! Retrouvez-nous ce week-end au Musée de Saint-Germain-en-Laye pour en savoir plus et faire participer vos enfants, ou bien retrouvez une autre partie de l’équipe au musée gallo-romain de Lyon ! Les journées de l’archéologie, c’est du 19 au 21 juin dans toute la France !

 

Journées nationales de l’archéologie 2015

Pour l’édition 2015 des Journées Nationales de l’Archéologie, Bonne Pioche se plie en deux : vous pourrez retrouver nos équipes au musée gallo-romain de Lyon, sur les pentes de Fourvière, et au Musée d’Archéologie Nationale à Saint-Germain-en-Laye !

À Saint-Germain-en-Laye, trois ateliers autour de la Grèce vous attendent (voir la fiche sur le site officiel) :

  • Atelier archéologie : le diorama Playmobil ®
    Accompagnés d’un membre de l’équipe, les visiteurs doivent identifier, grâce aux outils utilisés par les figurines et à leur position, les différents métiers présents sur un chantier de fouilles : le céramologue, l’anthropologue, le fouilleur, le sédimentologue… Et cette année, une nouvelle maquette accompagne celle du chantier « terrestre », un chantier subaquatique a également été reconstitué et sera exposé pour la première fois !
  • Atelier fouille :
    Cette année les visiteurs du Musée d’Archéologie Nationale découvriront une tombe grecque du IVème siècle avant J.-C. située en Grande Grèce (en Italie du sud). Ils devront faire parler les os, les vases et autres objets dégagés afin d’en savoir plus sur la cité grecque de Locres et ses occupants. Pour cela, ils devront faire appel aux différentes facettes de l’archéologie funéraire et devenir anthropologues, céramologues ou encore archéo-zoologues !
  • Atelier épigraphie :
    Une stèle funéraire a été découverte dans la nécropole à proximité du site des fouilles : correspond-t-elle à la tombe fouillée par les enfants ? Ces derniers vont devoir mener l’enquête et devenir cette fois des… épigraphistes ! La forme du monument funéraire et l’inscription qu’il porte permettront aux enfants de dégager des informations et de les confronter aux données archéologiques.

À Lyon c’est un grand jeu de piste qui vous attend (voir la fiche sur le site officiel) :

  • Le chantier dont vous êtes le R.O. (responsable d’opération) :
    Le musée gallo-romain de Fourvière et l’association Bonne Pioche vous proposent cette année de vous mettre dans la peau d’un véritable responsable d’opération archéologique en participant à un jeu grandeur nature dans le musée. Un plan mystérieux et un livret vous seront distribués à l’entrée et vous remonterez le temps, puisque c’est en 1975 que l’on vous emmènera, année de l’inauguration du musée.
    L’objectif ? « Déchiffrer » le plan d’une fouille réalisée en 1975 et récolter des « indices » en interrogeant les différents spécialistes présents dans les salles du musée pour essayer de comprendre ce que vous avez sous les yeux. Chacun de ces spécialistes de l’archéologie vous délivrera des informations scientifiques concernant un des secteurs fouillés du plan, ce qui vous permettra de remplir le livret et de résoudre ainsi l’énigme du site mystère ! Le jeu dure environ une heure.

La Maison de l’Orient vous propose également des activités lors des JNA (exposition, sortie, etc.), consultez le site pour plus d’informations :