Archives du blog

Bonne Pioche et les « classes archéologie » du Teil (Ardèche)

Cette année Bonne Pioche a suivi au fil de l’année plusieurs « classes archéologie » du collège Chamontin au Teil (Ardèche). Trois journées se sont succédées, le 27 février, le 24 avril et le 22 mai : la classe de 6e de M. Combe a suivi des ateliers sur l’Antiquité et la classe de 5e de Mme Dubois des ateliers sur l’époque médiévale.

Mardi 27 février, Clément et Anna sont arrivés au Teil pour faire connaissance avec M. Combe, Mme Dubois et leurs classes respectives. Le matin, les 6e ont pu prendre part à un atelier sur l’écriture pendant lequel les élèves devaient comprendre d’où venaient les différentes écritures de l’Antiquité et écrire en hiéroglyphique comme des scribes. Ils ont ensuite étudié une stèle en pierre comme de vrais épigraphistes : après un estampage (copie en relief du texte grâce à une feuille de papier mouillée tapotée sur la stèle), ils ont transcrit puis traduit l’inscription funéraire de Nossis, une jeune prêtresse de Déméter.

L’après-midi a été consacré aux 5e avec deux ateliers : un sur l’enluminure et l’autre sur l’héraldique. Lors du premier, ils ont pu découvrir les différentes manières d’illustrer un texte, suivant son contenu, les encres utilisées, etc. Puis chaque élève a pu dessiner sa propre lettrine. Pendant l’atelier sur l’héraldique (la science des blasons), les élèves ont appris à lire un blason et à le décrire, puis ils ont mis leurs connaissances en pratique en dessinant le leur !

 

Mardi 24 avril, Modwene, Estelle et Anna sont descendues de Lyon, rejointes par Clément (rentabilisant le blocage de l’université pour venir aider). Durant la matinée, les 6e ont alterné entre le bac de fouille dans lequel était enterrée la sépulture de Nossis (la prêtresse de Déméter dont ils avaient traduit la stèle deux mois auparavant) et l’atelier post-fouille. Pendant l’après-midi, les 5e ont également alterné entre ces deux ateliers, mais pour découvrir une sépulture médiévale. Au cours de cette journée, les élèves ont appris les gestes de l’archéologue, la façon dont les objets découverts lors de fouille  sont traités (description, dessin) et ce qu’ils nous apprennent sur l’époque (datation), les personnes (âge, sexe) et le lieu dans lequel ils ont été découverts.

Mardi 22 mai, Benjamin Oury du CIHAM (histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux) est venu avec l’équipe de Bonne Pioche composée de Quentin, JS et Anna pour animer les derniers ateliers de l’année ! Les 6e, en forme dès le matin, ont appris les différentes techniques de fabrication des mosaïques à l’époque romaine, avant d’en créer une eux-mêmes. Puis les 5e ont suivi un atelier sur l’archéologie du bâti l’après-midi : ils ont appris à lire l’histoire d’un bâtiment en observant les traces de ses transformations sur ses façades. Grâce au mur interactif prêté par le CIHAM, les élèves ont pu comprendre l’histoire de ce mur qui a évolué entre le Xe et le XXe siècle.

Un grand merci à Mme Dubois et M. Combe pour leur accueil, ainsi qu’aux personnes qui nous ont aidé pour ce projet.

Publicités

Retour au collège Valdo à Vaulx-en-Velin !

Ce jeudi 13 avril, juste avant les vacances de Pâques, une escouade Bonne Pioche est venue animer des ateliers pour les latinistes du collège Pierre Valdo à Vaulx-en-Velin, à l’invitation de leur professeur Nicolas Genis.

Mélanie, Clément, Léa, Chloé et les deux Anna ont tout d’abord montré aux élèves de 3e ce qu’il se passait après les fouilles. Ils ont étudié du matériel archéologique trouvé sur un site fictif. Ce matériel était, comme sur les chantiers, rangé par US (Unité Stratigraphique). Ils ont ensuite dû remplir des « fiches matériel » pour inventorier chaque objet ou tesson. Puis, en s’aidant d’un croquis de la fouille et d’une coupe stratigraphique, les groupes ont confronté leurs résultats pour définir la datation de chaque US. Les 4e, quant à eux, ont eu la chance de fouiller pendant 1h une sépulture de la fin de l’Âge du Fer en France. Ils ont appris les gestes de l’archéologue, puis leur travail terminé et la sépulture bien dégagée, nous leur avons expliqué l’importance de retrouver les objets et les os en place et ce qu’ils nous apprenaient sur l’identité du défunt. Pour finir, nous avons fait de la céramologie avec toute une classe de 5e. Après une présentation sur l’archéologie, nous avons étudié les objets que nous trouvons le plus en fouille : les tessons de céramique ! Des sachets de tessons issu d’un site de l’Âge du fer ont été distribués aux élèves, répartis par secteur (un lieu ou un bâtiment). Chaque groupe devait examiner et recoller les tessons, puis remplir des « fiches céramique ». Au final, chaque groupe a réussi à définir la fonction du lieu ou bâtiment dans lequel avaient été trouvées les céramiques, avant de faire une grande mise en commun pour comprendre le site dans son ensemble !

Encore merci à Nicolas pour son accueil. Les animateurs Bonne Pioche ont bien apprécié leur journée, et ceux pour qui c’était la première fois ont été conquis. À l’année prochaine encore, qui sait !