Retour à Lattara : les enfants de l’hôpital pédiatrique de Lyon (IHOP) partent en chantier !

Comme l’an passé (lire l’article) Bonne Pioche emmène des enfants en rémission de l’IHOP (Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique, Lyon) faire des fouilles sur le site de Lattara, vers Montpellier. Après s’être formés lors des séances à l’hôpital tout au long de l’année, les enfants vont pouvoir se frotter à l’archéologie… pour de vrai !

C

C’est par un beau matin d’été que nos quatre apprentis-archéologues, Jean, Simon, Efé et Antonin, accompagnés de leur trois archéo-animatrices, Bérénice, Kathleen et Modwene, sont partis, direction le site archéologique de Lattes, à côté de Montpellier. Après un an de fouille dans le bac de simulation à l’IHOP, nos apprentis vont enfin découvrir la fouille, la vraie.

Une fois les trois heures de route achevées à bord de la « Bonne Pioche mobile », c’est avec bonheur et enthousiasme que toute la petite troupe arrive à Lattes où elle est accueillie par Séverine, Némo, le cinquième apprenti-archéologue, et toute l’équipe scientifique du site. L’aventure débute par la visite du musée, des plus enrichissantes et fort bien animée, les enfants découvrent les collections du musée et la vie à Lattara.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est ensuite temps de découvrir nos petits bungalows et d’y passer la première nuit. Le lendemain matin, le réveil sonne de bonne heure, et oui quand on fouille en plein été, il faut fouiller à la fraîche ! C’est donc après un bon petit-déjeuner que nos cinq apprentis-archéologues font leurs premiers pas sur le site. C’est Gaël, le responsable du secteur, qui accueille les enfants et leur explique ce qu’ils vont fouiller et où. Il leur a réservé une partie d’un caniveau ! Petite merveille pour nos petits fouilleurs car les caniveaux sont une friandise d’archéologues, toujours remplis de céramiques, d’os d’animaux et objets divers ! Il n’en faut pas plus pour captiver les enfants et maintenir l’émerveillement à chaque nouvelle trouvaille. Ils ont tout de suite pris les automatismes des vrais archéologues : fouille à plat, dégagement des pierres, tri du matériel… La matinée s’écoule sans que l’on voit le temps passer mais la chaleur se faisant de plus en plus sentir les enfants remballent leurs truelles pour s’équiper de brosse à dents ! Et oui ce n’est pas tout de sortir du matériel, il faut aussi le laver.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est donc les mains dans l’eau, parfait pour faire redescendre la température, que les enfants finissent leur première matinée d’archéologues.

La suite de la journée continue de passionner les enfants : de nombreux membres du laboratoire de Lattes leur ouvrent leurs bureaux et expliquent leur travail. Ils découvrent ainsi l’archéozoologie, l’ischiologie, l’archéométallurgie et l’architecture, autant de discipline qu’ils avaient pu entrevoir lors des ateliers à l’hôpital, et ils parlent même des fameuses têtes coupés gauloises ! Après cette journée bien remplie pour un premier jour, l’heure de la détente sonne… et c’est équipé de pistolets à eau (pour parer à l’impossibilité de se baigner) qu’enfants et adultes se rafraîchissent au cours d’une mémorable bataille d’eau !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les enfants comme les accompagnatrices se sont ce soir là endormis sans aucun problème.

Le lendemain matin c’est reparti : truelles, seaux, pinceaux, les revoilà les mains dans la terre avec toujours autant d’enthousiasme. La mission accomplie dans la matinée, finir de fouiller le caniveau, les enfants s’initient à l’étude de la céramique. L’heure du retour approche, il est donc temps de partager un dernier repas sur place avant de remonter dans la « Bonne Pioche Mobile » et de reprendre la route de Lyon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les enfants n’ont pas résisté longtemps aux bras de Morphée et ont récupéré de leur aventure durant le voyage du retour, la tête pleine de souvenirs et de sensations, de plaisir et de rires.

Nous ne savons comment remercier l’équipe de Lattes, du musée et plus particulièrement Séverine et Gaël qui nous accueillent depuis deux ans et sans qui cette folle aventure ne serait possible. Mille mercis pour les enfants, c’était trop taupe ! C’est un immense plaisir pour l’équipe de Bonne Pioche de pouvoir concrétiser les ateliers de l’hôpital sur le terrain, le vrai, avec les enfants. Merci à toutes les personnes et à tous les organismes qui nous soutiennent, nous espérons pouvoir faire rêver encore beaucoup d’enfants dans les années à venir en votre compagnie !

Publicités

Publié le 20 juillet 2013, dans Des archéologues à l’hôpital pour enfants !, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Je suis très content d’avoir participé au séjour à Lattes, c’était très sympa et très intéressant. Merci à Modwene, Bérénice et Kathleen. A très bientôt. Jean

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s